Chute mortelle d’un opérateur

17
February
2022
|
Accidents

Le 25 mars 2021, à Saint-Joseph-de-Kamouraska, est décédé un opérateur alors qu’il a fait une chute de 4,27 mètres.

Chronologie de l’accident

Au moment de l’accident, l’opérateur s’affairait au déblocage du convoyeur à petite courroie, situé en aval du démêleur de la ligne de classement, de l’entreprise spécialisée en transformation du bois. Pour permettre la manœuvre, un collègue a préalablement arrêté le démêleur et les convoyeurs. L’opérateur est monté sur le convoyeur et a marché en direction de la queue de celui-ci. Il a retiré avec ses mains une des pièces de bois enchevêtrées avant de redescendre du convoyeur. Les machines ont alors été redémarrées, mais l’accumulation de pièces de bois s’est poursuivie. De nouveau, le démêleur et les convoyeurs ont été arrêtés, et l’opérateur est remonté sur le convoyeur.

Debout sur la courroie du convoyeur, il a fait un pas en avant. Au même moment, le convoyeur a été remis en marche. Le mouvement de la courroie du convoyeur a projeté l’opérateur vers la chute à rebuts, située à la tête du convoyeur. Il a chuté de 4,27 m, jusqu’au rez-de-chaussée de l’usine. Les secours ont été appelés sur les lieux, l’opérateur a été transporté à un centre hospitalier, où son décès est survenu quelques jours plus tard.

Causes de l’accident

L’enquête a permis à la CNESST de retenir trois causes pour expliquer l’accident :

  • Le travailleur a été projeté dans la chute à rebuts au moment du redémarrage du convoyeur à petite courroie et est tombé d’une hauteur de 4,27 m
  • La méthode de déblocage du convoyeur à petite courroie a exposé le travailleur à un danger d’entraînement
  • Le travailleur a été exposé à une chute de 4,27 m lors des déblocages du convoyeur à petite courroie

Consulter le communiqué et le rapport d’enquête

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.