Décès d’une opératrice de transpalette électrique à conducteur porté

20
September
2021
|
Accidents

Le 23 septembre 2020, à Montréal, une opératrice de transpalette électrique à conducteur porté est décédée lorsque sa tête s’est retrouvée coincée entre la lisse d’un palettier et le transpalette qu’elle opérait.

Le jour de l’accident, la travailleuse acheminait des palettes à l’aide d’un transpalette électrique à conducteur porté. Elle a inversé le sens de direction du transpalette et effectué un virage dans une alvéole (emplacement de stockage) libre d’entreposage. Alors que le transpalette entrait dans l’alvéole, l’opératrice faisait dos à celle-ci. C’est à ce moment que sa tête s’est fait écraser entre la lisse inférieure du palettier (étagère) et le dosseret de charge du transpalette. Les services d’urgence ont été appelés et son décès a été constaté sur place.

Causes de l’accident

L’enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l’accident :

  • L’aménagement des palettiers combiné à la configuration des transpalettes électriques a créé une zone d’écrasement qui a mené au décès de l’opératrice à l’entrepôt alors qu’elle opérait un transpalette sous un palettier.
  • L’identification déficiente des risques exposait l’opératrice à l’entrepôt à une zone d’écrasement accessible lors de l’opération d’un transpalette électrique.

Consulter le communiqué, le rapport d’enquête et l’animation de l’accident

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.